Lauréats 2020

Enrico Morresi

enrico morresi

 

 

 
Une éthique journalistique au lieu de fake news

Chaque année, la Fondation Dr. J.E. Brandenberger décerne un prix de 200 000 francs suisses à l'un de ses lauréats, dans le but d'honorer des personnalités qui ont œuvré à la promotion et à la préservation de la culture humanitaire.  Cette année, le prix est décerné au journaliste tessinois et éthicien des médias Enrico Morresi. Il a consacré de nombreuses années d'un engagement exceptionnel à élaboration des règles et conditions visant à promouvoir la qualité et la véracité de l'information, et a travaillé pour un journalisme qui maintient et renforce la confiance dans les institutions.

Son impressionnante carrière journalistique a débuté en 1958 au « Corriere del Ticino », où il a commencé comme chroniqueur puis il a dirigé le journal à partir de 1969 pendant douze ans. Il a ensuite passé douze ans en tant qu'auteur de documentaires nationaux et étrangers pour la télévision suisse italienne, en tant que concepteur de programmes pour Radio Rete Due et enfin en tant que chercheur et auteur de travaux scientifiques audacieux. Il a également été membre et vice-président de la Commission nationale suisse de l'Unesco. À partir de 1984, Enrico Morresi a été membre du Conseil suisse de la presse et a présidé la Fondation du Conseil suisse de la presse de 2000 à 2012.

Avec un « Master of Applied Ethics » (MAE) de l'Université de Zurich, il a orienté ses derniers travaux de référence sur l'éthique journalistique, travaux qui ont suscité une grande attention dans le monde italophone. Sa vaste et profonde expérience, son observation attentive et empathique des guerres, des crises et des tragédies de toutes sortes ont amené Enrico Morresi à se poser des questions de plus en plus urgentes qui, selon lui, étaient cruciales. Dans son cas, le questionnement éthique semble être l'aboutissement naturel et inévitable d'une carrière professionnelle originale et réussie.

« Nous sommes très heureux de décerner à Enrico Morresi le prix de la Fondation Dr. J.E. Brandenberger de cette année », déclare Carlo Schmid-Sutter, président du Conseil de la Fondation, « à une époque où les fake news, les suppositions, les faits incertains et les spéculations troublent la population, l'éthique journalistique est d'une importance capitale et sert à maintenir la confiance. »

C'est la 31ème fois que ce prix prestigieux est décerné. Irma Marthe Brandenberger a créé la fondation en mémoire de son père, Dr. J.E. Brandenberger, inventeur de la Cellophane, et a fixé comme objectif d'honorer les personnes qui ont rendu des services exceptionnels à l'amélioration des conditions de vie des gens.Indépendamment du sexe et des convictions confessionnelles ou politiques, les contributions dans les domaines des sciences naturelles et humaines, du travail social et de la promotion et de la préservation de la culture humanitaire doivent être honorées.

Le prix sera remis à Enrico Morresi le 21 novembre à Lugano.

 

Pour toute précision complémentaire : Carlo Schmid-Sutter, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. téléphone : 079 568 15 85